ROMARE - Love Songs Part. II


Septembre 2019

ROMARE - Love Songs Part. II

Date de sortie: 11 novembre 2016

Label: Ninja Tune Records


Un brin d’histoire :


Retour vers le futur, les Gremlins, Maman j’ai raté l’avion, ... beaucoup sont les films à avoir eu un deuxième volet à la hauteur du premier. Pour Romare, ce sequel à l’EP ‘Love Songs’ sorti en 2013 confirme la géniale petite perle électronique que l’on sentait arriver de loin.

De son vrai nom Archie Fairhust, Romare est né à Truro, dans les Cornouailles anglaises, en 1987.

Grand fan des Sex Pistols et de Bob Dylan (il écrira le nom de ce dernier au stylo sur ses chaussures au lycée), il forme son premier groupe de rock en 2002 en tant que guitariste. Il se plongera ensuite très vite dans le sampling, dépoussiérant des vinyles de jazz des années 30 et 40 pour en tirer toute l’essence. Il ralentit et accélère les voix, expérimente, s’aventure et sort en 2012 sont premier maxi, ‘Meditations on Afrocentrism’, sur le label de Bristol Black Acre (Commodo, Fantastic Mr Fox, ...).

En 2015, le petit prodige est repéré par Ninja Tune qui le signera pour un premier album, ‘Projections’, sacré Album du Mois par le célèbre magazine anglais DJ Mag.

Avec ‘Love Songs Part 2’, il offre en 2016 un album d’une grande qualité. Il surfe avec aisance sur des beats disco 70’s, emmenant dans leurs écumes des guitares, piano et voix funk pour un disque qui divague avec poésie autour du thème commun de l’Amour avec un grand A.


Artistes similaires :


Four Tet, Floating Point, Bonobo, Toro y Moi, Maribou State, Little Dragon, Lapalux, Forest Swords.


Quelques anecdotes:


- Archie est originaire d’une famille où la musique était omniprésente. Bien qu’il ne se souvienne pas exactement de l’âge auquel il a commencé à tâter la guitare et les percussions, il se rappelle très bien avoir grandi aux côtés d’un père fan de folk irlandaise et collectionnant les banjos et autres instruments flirtant avec la musique africaine. Ce dernier joue d’ailleurs de la mandoline sur ‘Love Songs Part 2’.

Le frère d’Archie l’accompagne sur scène, à la basse et au saxophone.

Depuis des années, il essaye également de convaincre sa maman de l’accompagner (elle est excellente pianiste), mais celle-ci préfère s’adonner au punk. Good job, Mummy !


- On te le disait plus haut, Romare est un grand fan du sampling. Cette technique consiste à utiliser les bandes d’un morceau existant pour l’incorporer au morceau en création. Un bon exemple en est le morceau ‘Your Love (You Give Me Fever)’, où dès la 25ème seconde, on entend clairement la voix suave de Peggy Lee et de son fameux morceau ‘Fever’. Les extraits sont ici tantôt ralentis, tantôt accélérés, répétés, déformés.

Une technique à manier avec des pincettes si on veut rendre toute sa superbe au morceau initial. Ainsi, des artistes comme Moby furent vivement critiqués pour avoir samplé de grands artistes (comme les Field Recordings d’Alan Lomax) pour en faire de la musique de Starbucks.


- Hormis les samples, la plupart des instruments présents sur l’album (synthés, basses, guitares, percussions, etc.) sont joués par Archie lui-même.


- Le nom Romare est inspiré de Romare Bearden, un artiste peintre afro-américain actif au milieu du XXème siècle. New-yorkais, il a défendu pendant longtemps les Droits Civils des afro-américains à travers une série de collages devenus célèbres à travers le monde.

Romare étant ancien étudiant de la faculté d’Art Culturel et Visuel Afro-Américain, il cite le peintre comme étant, de loin, son artiste préféré tant par le message défendu que la beauté de son oeuvre.


- Toutes les chansons s’orientent autour du thème de l’Amour. A travers l’album, Romare veut nous emmener dans une relation amoureuse, du début à la fin, avec ses hauts et ses bas.

Bien que le style musical soit purement différent, cela n’est pas sans nous rappeler (et toi aussi, hein dis!) le magnifique triple album concept ‘69 Love Songs’ des Magnetic Fields, sorti en 1999.


- L’amour d’Archie pour la culture afro vient également du fait que, bien qu’il soit né en Angleterre, il a vécu toute son enfance et adolescence à vagabonder à travers l’Asie avec ses parents. Ces voyages et études artistiques l’ont marqué au point qu’il se sent apatride, comme un étranger partout où il est.

Culturellement du moins et dans sa tête, ‘the grass is always greener on the other side’.


- L’artwork des pochettes de ses albums est réalisé par Romare, lui-même. Yes, sir.


Prochaine date près de chez toi :

A l’heure où nous écrivons ces lignes, il annonce une tournée aux USA qui sera certainement suivie de dates en Europe l’hiver prochain.


Pour en savoir plus :

https://romaremusic.com/

« The downtempo tunes that surround tracks have a steady kick and soulful samples also swerve off their expected tracks and into psychedelic and deliciously weird territory. This is precisely the sort of confounding of expectations we love to hear, and bodes well for a long, interesting career ».

MixMag Staff, Mixmag.net, 4 novembre 2016


  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0