Melanie De Biaso - No Deal


Essentials - Février 2020

MELANIE DE BIASIO - No Deal

Date de sortie : 21 octobre 2013

PIAS Records


Un brin d’histoire :


Après Balthazar le mois passé, HISS & POP Essentials te fait découvrir une autre pépite belge, dans un tout autre genre : Mélanie De Biasio. Repoussant sans cesse les frontières du jazz, la prodige belge étonne, fascine et pas que dans nos contrées ! Née en 1978 à Charleroi, dans une famille ouvrière, Mélanie commence la flûte traversière à l’âge de 8 ans et rejoindra dès 12 ans l’Ensemble de l’Harmonie de Charleroi. Son adolescence, rythmée aux mélodies du rock n’ roll (Pink Floyd, Jeff Buckley, Portishead,...) sera également accompagnée d’une formation en déclamation. Elle entre ensuite au Conservatoire de Bruxelles et y crée son premier trio de jazz, Harmadik Ful trio. Elle rencontre quelques années plus tard le prodigieux saxophoniste liégeois Steve Houben qui l’invitera à ses côtés sur scène. En 2007 sort son premier album ‘A Stomach is Burning’, acclamé par la critique et qui reçoit, notamment, l’Octave de la Musique dans la catégorie Jazz. Une victoire réitérée à la sortie de ‘No Deal’ en 2013, album qui la poussera sur le devant de la scène, avec une reconnaissance également à l’international. En 2017 sort ‘Lilies’, son dernier album en date qui décloisonne franchement le style de la chanteuse, n’hésitant pas à l’emmener vers des pâturages plus électroniques. Plongée dans un monde de volûtes de fumée, de voix suaves et de sombres mélopées dont on ne revient pas indemne.



Artistes similaires :


Sheila Jordan, Portishead, Peggy Lee, Nina Simone, Rudy Stevenson, JJ Cale, Angelo Badalamenti, Miles Davis.


Quelques anecdotes:


- En 2002, Mélanie part en tournée en Russie avec son groupe de l’époque, Orange Kazoo, pratiquant un jazz plus conformiste que ce qu’on connait désormais chez De Biasio. La chanteuse y attrapera une grave infection pulmonaire qui lui fera perdre sa voix et s’écarter de la tournée. Le groupe poursuivra alors sans elle. Durant sa rémission, forcée au mutisme, elle apprivoisera une autre approche du chant jazz, laissant la part belle aux longs silences, aux temps de pause et aux jeux de respiration, tout en utilisant son corps comme une caisse de résonnance.


- Le morceau ‘I’m Gonna Leave You’ est un célèbre morceau de jazz écrit par le guitariste Rudy Stevenson et rendu célèbre par la voix de Nina Simone sur son album ‘High Priestess of Soul’ en 1967.


- Pour cet album, Melanie de Biasio s’entoure de musiciens de jazz belges talentueux. On citera notamment les liégeois Pascal Mohy au piano et Pascal Paulus au clavinet (sorte de piano électrique de la marque allemande Hohner). On citera également Sam Gerstmans à la contrebasse et Dré Pallemaerts à la batterie.


- Alors que son album précédent a été signé sur le label très jazz Igloo Records, elle a préféré casser les genres en signant ‘No Deal’ chez PIAS Records, label définitivement classé pop/rock.


- En 2015, une version ‘Remixed’ de l’album voit le jour, avec pléthore de beau monde au menu, venus remixer l’entièreté de l’album de la chanteuse. Sur cette nouvelle version, Eels remixe le morceau ‘I Feel You’, un premier exercice du genre pour le célèbre groupe américain. On notera également la magnifique version de ‘I’m Gonna Leave You’ par The Cinematic Orchestra, dans une version allongée de 8 minutes où le jazz minimaliste et les longues nappes ambient se font entendre pour notre plus grand plaisir. Le tout est orchestré par Gilles Peterson, célèbre fondateur du label Acid Jazz Records, DJ de la BBC à Londres et à l’origine de nombreuses compilations.


- En 2014, Melanie de Biasio sort un EP appelé ‘Blackened Cities’ qui est une exploration sonore, en une seule (longue) chanson, des paysages industriels. La pochette est d’ailleurs une représentation des fourneaux carolos. Sur cette longue plage d’une vingtaine de minutes, un vent continu souffle sur le morceau qui est très lent et très aérien, avec des va-et-vients de la voix de la chanteuse.


- Mélanie a une soeur jumelle, Catherine de Biasio, chanteuse du groupe Bruxellois Blondie Brownie.


- En 2018, avec l’aide du Collectif d’Entreprise Mécènes de Charleroi, Mélanie achète l’ancien consulat d’Italie pour 300.000 euros afin d’y installer une maison d’artistes multiculturelle, partagée et internationale. Elle dort sur les lieux depuis 2017, seule, afin d’y étudier l’acoustique et la circulation de l’air dans les pièces. Hé, Mel, tu nous invites ?


Pour en savoir plus :

http://www.melaniedebiasio.com/

« Une impression de relâché, de soyeuse apesanteur qui vous absorbe au fil de l’écoute. A moins de s’attacher au grand mât d’un navire comme jadis le brave Ulysse, difficile de résister au charme un peu distant et un peu froid de cette sirène à la voix tamisée venue du Plat Pays. »

Francis Dordor, Les Inrocks, 13 décembre 2013.



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0