Johnny Cash - Live at San Quentin


ESSENTIALS - Juillet 2019

JOHNNY CASH - Live at San Quentin

Date de sortie : 4 juin 1969

Columbia Records


Un brin d’histoire :


J.R. Cash, né en 1932 en Arkansas, est certainement la plus grande icône de la musique country, déballant ses rythmes effrénés de guitare qui rappellent un train lancé à grande vitesse sur des rails quelque peu scabreux. “Here comes the Man in Black, Mr Johnny Cash”. Voilà que tu tiens entre tes mains ce qui est certainement l’un des concerts les plus célèbres de l’histoire de la musique. Son concept n’en est pas moins original : un live enregistré dans une prison ! Cash joue entre les rires et hurlements des détenus, on les entend même vivement huer le gardien de prison lorsque celui-ci vient lui amener un verre d’eau après avoir joué le morceau ‘San Quentin’. Il plaisante avec eux et n’arrête pas de répéter à quel point il est heureux de les voir. Avec 55 albums studio et 9 albums live à son actif, il reste l’un des musiciens les plus prolifiques, et restera actif jusqu’à sa mort en 2003.



Artistes similaires :


Bob Dylan, Willie Nelson, Kris Kristofferson, June Carter, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins, Hank Williams, John Denver, Bill Monroe


Quelques anecdotes:


- Le célèbre morceau ‘Ring of Fire’ est écrit par June Carter et Merle Kilgore (manager d’Hank William Jr) en 1963. Certainement le plus grand hit de Johnny Cash, il représente le cercle de feu entourant l’artiste, alors qu’il connait une descente dans l’enfer des drogues et de l’alcool, épuisé par ses 300 dates de tournées annuelles. Mais ‘Ring of Fire’ c’est aussi, et surtout, une chanson d’amour que June Carter écrira en tombant amoureuse de Johnny Cash. Vivian Liberto, première épouse du chanteur donnera sa version des faits, en expliquant que c’est Cash qui, très saoul, a écrit cette chanson en parlant d’une… certaine partie de l’anatomie féminine. D’abord enregistrée par la sœur de June Carter, Anita, mais sortie avec un faible succès commercial, Cash fera le rêve nocturne d’y ajouter quelques trompettes mexicaines. En 2004, Merle Kilgore propose de vendre la licence du morceau aux laboratoires Pfizer pour leur produit ‘Preparation H’, une solution contre les hémorroïdes. Heureusement, les héritiers de June Carter refuseront catégoriquement. True story.


- Ce n’est pas la première fois que Johnny Cash sort un live enregistré dans une prison. En 1968, il joue deux concerts à Folsom Prison (en Californie, du côté de Sacramento), accompagné de June Carter et Carl Perkins. Ces prestations font l’objet d’un enregistrement sorti la même année. Son intérêt pour ce lieu si particulier commence lorsqu’en 1951, alors qu’il sert l’US Air Force, il visionne un film dont le décor est Folsom Prison. Nait alors la chanson du même nom, dont la mélodie et la plupart des paroles sont empruntées au morceau ‘Crescent City Blues’ de Gordon Jenkins, sorti en 1953. Il dira alors que sa vision des prisons a totalement changé et il cherchera à donner un maximum de concerts dans celles-ci, dont le premier fut à la Huntsville State Prison en 1957.


- Parmi les photos les plus célèbres de Johnny Cash figure celle où il fait un doigt d’honneur à l’objectif. Cette photo date du concert à San Quentin. Alors qu’il s’apprête à jouer ‘Walk the Line’, il est excédé par les producteurs de télévision qui lui disent où se placer et que chanter. Les caméras sont partout, plutôt envahissantes et l’empêchent de voir correctement son public. Il montrera alors son visage en colère à l’objectif et saluera Granada Television de son plus beau doigt. Pas poli le Johnny.


- Durant le concert, il jouera ‘Wanted Man’, titre écrit avec Bob Dylan une semaine avant, dans sa maison de Nashville. Il se plait alors à dire aux prisonniers qu’il considère Bob Dylan comme le meilleur écrivain de sa génération. Le morceau raconte les pérégrinations d’un homme en fuite à travers les USA. De circonstance en ces lieux !


- « Ce n’est pas la première fois que je viens ici », annonce-t-il à l’audience. « Du coup, j’ai essayé de me mettre à votre place, et voilà ce que j’ai écrit », avant d’entamer le morceau ‘San Quentin’ et sa célèbre première phrase ‘San Quentin, you’ve been a living hell to me’. Les prisonniers ne cessent de l’acclamer durant certains passages de la chanson. Un si grand succès que Cash décide de rejouer le morceau directement pour leur faire plaisir.


- En 1970, l’album est nominé aux Grammy Awards dans la catégorie ‘Album de l’année’. Il ne repartira pas avec ce prix, mais bien avec celui de ‘Meilleur Chanteur Country’.


- Sur scène, il est accompagné de sa femme et muse éternelle, June Carter. Célèbre chanteuse country issue des musiciens de la Carter Family, elle officiera son premier duo avec Cash en 1964 sur le morceau ‘It Ain’t me Babe’, de Bob Dylan. Ils se marieront en 1968 et le resteront jusqu’à la mort de June en 2003. Johnny Cash décèdera 4 mois plus tard. Ils sont tous les deux enterrés au Hendersonville Memory Garden, dans le Tennessee.


Pour en savoir plus :

https://www.johnnycash.com/

« Of emotions, of love, of breakup, of love and hate and death and dying, mama, apple pie, and the whole thing. It covers a lot of territory, country music does. »

Johnny Cash.



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0