Hoovephonic - The Magnificent Tree


Essentials - Juin 2020

HOOVERPHONIC - The Magnificent Tree

Date de sortie : 26 septembre 2000

Columbia Records


Un brin d’histoire :


Au panthéon du trip-hop, on peut être fiers, en tant que belges, d’avoir un de nos groupes comme figure de proue. Car bien que tu les connaisses sûrement via les nombreux hits pop entendus à la radio, il faut savoir que les prémices d’Hooverphonic étaient franchement plus tournés vers la musique électronique et expérimentale. Fondé en 1995 dans la province d’Anvers, le groupe a vu défiler plusieurs chanteuses, mais on rentiendra surtout Geike Arnaert, qui fut à l’origine des plus grands et plus beaux tubes du groupe. Elle remplace Liesje Sadonius (éphémère, elle n’aura fait qu’un an au sein du groupe) en 1996, aux côtés du bassiste/ compositeur Alex Callier et du guitariste Raymond Geerts. Au sein d’Hooverphonic, Geike sortira de 1996 à 2008 de nombreuses perles sur les albums ‘Blue Wonder Power Milk’, ‘Magnificent Tree’, ‘Jackie Cane’ ou encore ‘No More Sweet Music’. Le groupe tournera énormément autour du monde, assurant les premières parties de pointures telles que Moloko, Massive Attack ou encore Fiona Apple. Lorsque Geike quitte le groupe en 2008, elle sera remplacée par la très jeune Noémie Wolfs qui donnera un second souffle à Hooverphonic, mais entraînant aussi le groupe dans des contrées moins osées. Elle quittera le groupe en 2015, laissant sa place à une tournante de chanteurs et chanteuses. Mais arrêtons-nous quelques instants et savourons ensemble le chef d’oeuvre sensuel qui résonnera encore longtemps dans nos oreilles.



Artistes similaires :


Portishead, Massive Attack, Morcheeba, Air, Lamb, Moby, Zero 7, Thievery Corporation.


Quelques anecdotes:


- La pochette de l’album est une photo du groupe prise devant un arbre dans la petite ville de Kieldrecht, dans la province d’Anvers.


- Pour sa production, Columbia Records a débloqué pas moins de 8 millions de francs belges (les pièces avec la tête du roi Bauduin dessus), soit l’équivalent de 170.000 euros. C’était un record à l’époque pour un groupe belge. Une des raisons de coût si élevé est que le groupe a abandonné complètement toutes les pistes enregistrées après seulement 3 semaines de studio, pensant se fourvoyer dans la mauvaise direction.


- Le succès de ‘The Magnificent Tree’ ne serait pas pareil sans le tube ‘Mad About You’ qui connaitra un grand succès à l’international et fera office de bande-son pour une série de blockbusters américains et des séries tv. Sorte de mélancolique mélopée, le morceau aurait certainement pu également servir de générique à un James Bond. Geike y raconte l’irrésistible fait de tomber amoureux et de s’y laisser emporter, parfois même contre son gré. C’est ça aussi la beauté de l’amour. Une métaphore très bien illustrée dans une vidéo où elle se fait lentement ingérer par une plante carnivore. Le titre restera 14 semaines dans les charts.


- En 2001, Hooverphonic est le premier groupe belge de l’histoire à assurer la position de tête d’affiche du festival Rock Werchter, succédant le même jour à Queens of the Stone Age, Tool et Deftones. Un bon mélange des genres , on vous dit !


- Le morceau éponyme à l’album contient un sample du titre ‘Guinnevere’ de Crosby, Stills, Nash & Young.


- Lorsque Alex Callier approche Geike et lui propose de devenir chanteuse de son groupe, celle-ci n’a que 17 ans et termine sa dernière année secondaire. Lorsqu’elle fête ses 18 printemps en septembre de la même année, le groupe a officiellement trouvé une nouvelle voix ! Quand elle annonce quitter le groupe en 2008, elle déclare que les seules raisons sont des divergences musicales et un désir de voler de ses propres ailes (ce qu’elle fera sur deux albums solo quelques années plus tard). La rumeur dit qu’elle se fera approcher par Mushroom, un des membres fondateurs de Massive Attack (Andrew Vowles de son vrai nom). Il insistera pour la rencontrer par téléphone mais abandonnera vite quand elle lui annoncera qu’elle a un petit ami. Classe.


- Le nom du groupe était originellement ‘Hoover’. Pour éviter un quelconque procès avec l’énorme firme américaine d’aspirateurs du même nom, le groupe a finalement assez vite opté pour Hooverphonic. Le premier album est d’ailleurs directement signé sous ce nom là.


- On te conseille vivement d’écouter ‘Sit Down & Listen to Hooverphonic’, un concert enregistré en 2003 avec un orchestre philarmonique. Une beauté !


Pour en savoir plus :

https://www.hooverphonic.com/

« Classic embryonic vocalic beauty from Geike Arnaert still carries the translucence of the band’s signature ethereality. Songs such as ‘Out of Sight’ and ‘Mad About You’ are thoroughly dramatic and made for an illustrious listen »

Allmusic.com



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0