Fever Ray - Plunge


Mai 2020

FEVER RAY - Plunge

Date de sortie : 27 octobre 2017

Rabid Records


Un brin d’histoire :


Avec ‘Plunge’, la suédoire Karin Dreijer nous livre ce qui pourrait être la parfaite bande originale d’un film porno pour et par des aliens. Beats incisifs, paroles carrément explicites, elle nous livre ici une petite pépite à prendre avec des pincettes mais montrant clairement l’étendue de son art et de son talent. Gothenburg, 1999: Karin et son frère Olof forment le groupe The Knife ainsi que leur propre label, Rabid Records. Il faudra attendre la sortie de leur deuxième album, ‘Deep Cuts’ (2003) et ses sons rétro-futuristes pour qu’ils connaissent un réel succès. Le groupe sera notamment rendu célèbre par ses prestations sombres et envoûtantes, souvent ornées de masques et autres costumes, qui permettront un rapprochement facile avec l’oeuvre de Bjork. En 2009, Karin sort son premier album solo sous le nom de ‘Fever Ray’. Une réussite, vivement acclamée par la critique, notamment pour le single ‘If I had a Heart’ qui figurera dans de nombreuses bandes originales (notamment des séries ‘Breaking Bad’ et ‘Person of Interest’). 8 ans après ce premier effort loin d’être passé inaperçu, Fever Ray remet le couvert en sortant de manière totalement inattendue ‘Plunge’. Mélangeant mélodies pop et spectres tortueux, l’album est un bon patchwork de l’étendue du talent multi-façettes de Dreijer. Une plongée mystique qu’on t’invite à découvrir...



Artistes similaires :


The Knife, Bjork, Perfume Genius, Zola Jesus, Soap & Skin, Mount Eerie, Moses Sumney, Sampha.


Quelques anecdotes:


- On te le disait plus haut, l’annonce de la sortie de ‘Plunge’ ne s’est pas faite dans les règles de l’art et en a surpris plus d’un. Le 26 octobre 2017, veille de la sortie de l’album, le groupe sort le single ‘To the Moon and Back’ et annonce que le reste de ‘Plunge’ sera disponible en digital dès le lendemain. Les versions physiques du disque seront disponibles quelques mois plus tard seulement.


- ‘Plunge’ est arrivé juste après le divorce de Dreijer avec son mari. Elle en profite pour faire son comingout en tant que bisexuelle. Le titre ‘To the Moon and Back’ explique cette révélation. Dans un clip plus qu’explicite, on y voit la chanteuse, crâne rasé, se réveillant d’une cryogénisation pour se rendre à une tea-party lesbienne, où le latex et les combinaisons fétichistes sont l’apparat de tous. Dans l’image la plus troublante de la vidéo, on la voit, tête dépassante d’une table, se faire uriner dessus par toute l’assemblée. Le ton est donné. Elle expliquera plus tard que cette vidéo, tout comme la joie qu’elle semble y prendre dans les pratiques fétichistes, est pour elle une manière de rendre la sexualité moins sombre et plus abordable.


- L’esthétique du clip dont on vient de te parler, mais aussi de l’album en général, on le doit au créateur suédois Martin Falck. L’artiste a rencontré Dreijer à Copenhague en 2009 et a déjà longuement collaboré avec elle auparavant, notamment avec The Knife. Lorsque celle-ci a terminé les démos de ‘Plunge’, elle invite Falck à écouter les maquettes et dans une longue discussion, ils créeront le nouvel univers qui entourera Fever Ray pour l’album et la tournée qui l’accompagnera. Il expliquera, par exemple, que la police choisie pour le nom du groupe sur la pochette de l’album provient des groupes des heavy metal qui semblent éprouver peu de gêne à s’habiller comme ils le désirent et à scander des phrases telles que ‘Rangez vos filles, on arrive près de chez vous’. Falck rapprochera ainsi Fever Ray (loin déjà d’être apatride de style) de l’esprit heavy metal.


- Si elle porte au naturel une tête de doctorante en physique nucléaire, Dreijer trouve dans Fever Ray un véritable catharsis à toutes ses pulsions. Alors qu’elle utilisait beaucoup de masques sur scène à l’époque du premier album, ‘Plunge’ est une occasion pour elle de créer une série de personnages métaphoriques. Ainsi, le personnage de la femme au crâne rasé représente un monstre toxique, un partenaire à la relation houleuse qu’on a du mal à quitter. Une technique qui l’aide à gérer ses propres troubles d’identité.


- Le titre ‘IDK About You’ est produit par la musicienne portuguaise Nidia. Elle est figure de proue de la nouvelle Batida Music (terme apparu au début des années 80 et qui désigne la musique électronique portuguaise). Avoisinant les 160 battements par minute (signe que l’on est dans la pure Batida Music lisboète), ce morceau est certainement le plus surexcité de tout l’album.


Pour en savoir plus :

https://feverray.com/

« Plunge is not just a record about falling; it is more fundamentally about transformation. And here at the end of a profoundly, thrillingly restless album, she stakes out something like freedom. »

Philip Sherburne, Pitchfork.com, 30 octobre 2017.



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0