Black Mountain - Wilderness Heart


Juin 2020

BLACK MOUNTAIN - Wilderness Heart

Date de sortie : 14 septembre 2010

Jagjaguwar


Un brin d’histoire :


Dans la famille des groupes de folk rock psychédélique bien barrés, Black Mountain fait office de maîtres de château. Appelez cela comme bon vous chante : psychedelic, freak rock, anti-folk, néo-rock, peu importe, la qualité est là. Un beau voyage entre les ténèbres et la lumière dont on vous promet les plus beaux souvenirs. C’est en 2004 que le groupe se forme à Vancouver sous l’impulsion du guitariste/ chanteur Stephen McBean et du batteur Joshua Wells, qui officiaient déjà ensemble au sein de Jerk with a Bomb depuis 1996. En 2005, le groupe signe sur le label américain indépendant Jagjaguwar et sort un premier album éponyme qui connaitra un succès immédiat sur les scènes indépendantes. Un succès qui amènera notamment le groupe à ouvrir pour Coldplay pendant trois semaines sur leur tournée américaine. En 2008, ‘In the Future’, deuxième album du groupe, permettra au groupe de se tourner à l’international, tout en étant nominé pour le prestigieux award canadien Polaris Music Prize comme album de l’année (le prix sera finalement remporté par Caribou). Il faudra attendre 2010 pour que sorte la merveilleuse pépite que tu tiens entre tes mains. ‘Wilderness Heart’ est certainement le meilleur mélange de styles qu’on pouvait espérer de Black Mountain, une épiphanie virevoltant entre le folk psyché nostalgique des 60’s et des guitares frôlant du gros heavy metal qui tache. Il sera suivi par deux autres albums dont ‘Destroyer’ en 2019 auquel on te conseille vivement de jeter une oreille.



Artistes similaires :


The Black Angels, UNKLE, Wooden Shjips, Sonic Youth, Pavement, Comets on Fire, The Brian Jonestown Massacre, Colour Haze.


Quelques anecdotes:


- La pochette de l’album est un collage réalisé par le claviériste du groupe, Jeremy Schmidt, déjà à l’origine de l’esthétique générale et de l’univers visuel du groupe. L’image du requin est tirée du magazine National Geographic, dans une édition datant des années 60. Le reste de la photo est issu d’un magazine d’architecture. Schmidt décrit le travail sur le graphisme du groupe comme l’esthétique des vieux films classiques et de la musique qui les accompagne. Ce requin arrivant est décrit comme une hallucination, l’association de quelque chose de bien réel avec quelque chose d’imaginaire. La collision des deux crée la réelle beauté et l’originalité de l’image. Schmidt explique également avoir une obsession pour les requins qui l’ont poussé à faire une série de collages du genre avant la sortie de l’album.


- Le nom de l’album a été choisi par Stephen McBean pour son amour de la nature (‘Wilderness Heart’ signifiant littéralement ‘Cœur des Contrées Sauvages’). Amoureux de la pêche, de baignades dans des lacs et de camping, il avoue néanmoins aimer les grandes villes et leurs bruits incessants. Heureusement, quand on sait qu’il a quitté son Vancouver natal en 2010, l’année précédent la sortie de l’album, pour aller habiter à Los Angeles.


- ‘Wilderness Heart’ est produit par un duo d’enfer : Randall Dunn et Dave Sardy. Le premier est connu pour son travail avec des groupes mêlant l’expérimentation, la folk, le doom et la musique atmosphérique. Parmi ceux-ci : Akron/Family, Six Organs of Admittance ou encore Sun O))). Il est également le clavériste du groupe Master Musicians of Bukkake (promis, ça existe !). Dave Sardy, quant à lui, est passé maître dans l’art de produire la scène noise-rock et alternative : The Dandy Warhols, Supergrass, Oasis, Incubus ou encore Hank William III.


- Bien que Black Mountain soit l’occupation principale des musiciens, ils s’adonnent aussi à des projets parallèles qu’on t’invite à découvrir. Parallèlement à leur groupe principal, Wells et McBean ont formé en 2004 Pink Mountaintops, qui a déjà 4 albums à leur actif dont le dernier en date, ‘Get Back’ date de 2014. Après avoir quitté Black Mountain, Joshua Wells a endossé le rôle de batteur dans un autre groupe génial de Vancouver: Destroyer. Amber Webber, chanteuse du groupe a, quand à elle, formé Lightning Dust, également avec Joshua Wells. Le groupe tourne encore régulièrement et a notamment été à l’affiche en 2010 du prestigieux All Tomorrow’s Parties Festival, programmé par Matt Groening, Monsieur-lecréateur-des-Simpsons !


- La dernière piste de l’album, ‘Sadie’ évoque les meurtres commis par Charles Manson, au crépuscule des années hippies. Susan Atkins, surnommée Sexy Sadie faisait partie de la grande ‘famille’ Manson et fut accusée d’avoir participé à 8 des célèbres assassinats, dont celui de Sharon Tate.


Pour en savoir plus :

http://www.blackmountainarmy.com/

« Wilderness Heart is Black Mountain’s Houses of the Holy, an album that shimmers as much as it bulldozes, humors as much as it rages, while flexing a more pronounced pop sensibility that mostly works in the band’s favor rather than to their detriment. »

Stuart Berman, Pitchfork.com, 09 septembre 2010



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0