Balthazar - Thin Walls


ESSENTIALS- Janvier 2020

Date de sortie : 27 mars 2015

PIAS Records


Un brin d’histoire :


HISS & POP Essentials, c’est aussi la découverte d’albums qui ont marqué la dernière décennie. Balthazar, figure de proue du rock belge des 00’s n’échappe pas à la règle, surtout avec cette magnifique perle que tu tiens entre tes mains. En 2004, Maarten Devoldere et Patricia Vanneste, alors encore jeunes ados, jouent dans les rues de Courtrai pour gagner quelques sous. A quelques pas de là, le chanteur/guitariste Jinte Deprez fait de même pour arrondir ses fins de mois. Ils décident alors d’unir leurs forces et y trouvent vite une alchimie musicale qui en feront d’inséparables amis. Le trio entre au Conservatoire de Gand pour approfondir ses connaissances en production musicale et y rencontre le bassiste Simon Casier. Ensemble, ils forment Balthazar. En 2010, ils signent chez PIAS et sortent ‘Applause’, premier album qui rencontrera un succès plus qu’inattendu, notamment nommé ‘Album de l’Année’ aux Music Industry Awards (grande cérémonie de prix annuelle organisée par la VRT, très célèbre en Flandre). ‘Rats’, 2ème album du combo est enregistré à Los Angeles, sort en 2012, et remportera le même prix, tout en étant assorti d’un Disque d’Or. Il est produit par Noah Georgeson (The Strokes, Devendra Banhart). Si on s’épenchera plus longuement sur ‘Thin Walls’ (2016) ci-dessous, notons également la sortie du magnifique ‘Fever’ début 2019, confirmant l’excellence de ce groupe atypique.



Artistes similaires :


dEUS, Nick Waterhouse, Warhaus, Foals, Arcade Fire, Isbells, The Decemberists, Nick Cave, Warpaint.


Quelques anecdotes:


- En 2006, Balthazar a remporté le prix du public au fameux ‘Humo’s Rock Rallye’, une véritable institution en Flandre. Tremplin pour pas mal de groupes, ils offre notamment des places aux line-ups de festivals tels que Rock Werchter ou le Pukkelpop à ses gagnants. Parmi les lauréats, on retiendra notamment dEUS, Absynthe Minded, Goose ou encore Novastar.


- ‘Thin Walls’ est enregistré et produit par Ben Hillier, en Angleterre. Celui-ci est notamment connu pour avoir été aux manettes d’albums de Tom McRae, Depeche Mode, Elbow ou encore Nathalie Imbruglia. le groupe était notamment très admiratif du travail du producteur sur l’album ‘Think Tank’ de Blur. Il est un grand fan de Balthazar, depuis leurs débuts. Ils ont donc pu partir avec lui dans une confiance totale.


- A l’automne 2013, les anglais de Editors embarquent Balthazar dans leurs valises pour une belle et longue tournée européenne. Une consécration pour nos gaillards !


- ‘Thin Walls’ a été entièrement écrit en tournée, pendant la promotion de l’album précédent, ‘Rats’. Le défi était de faire une démo d’un morceau par jour. D’ailleurs le titre ‘Leipzig’ porte ce nom en hommage à la ville où ce défi a commencé. & Sur les morceaux ‘Decency’ et ‘Dirty Love’, le groupe a voulu implanter des sonorités orientales dans les violons. ‘Ça vient d’un joueur de violon égyptien qu’on a un jour vu jouer en rue et dont l’instrument déraillait complètement. On a essayé de recréer cette distorsion parce que ça donnait bizarrement une vraie couleur, assez originale qu’on essaye d’incorporer depuis nos débuts’ expliquent-ils.


- Le nom ‘Balthazar’ provient de l’époque où ils jouaient encore dans la rue. Sur le mur derrière eux, un grand graffiti coloré évoquait ce nom. Tous les passants pensaient que c’était le nom du groupe et le trio a finalement choisi de le garder. Dans ses premières interviews, le groupe présente Balthazar comme un personnage qui écrit tous leurs morceaux mais qu’on ne voit jamais. Ok les filles ? Ok Charliiiiie !


- Bien que Flamands et chantant en anglais, les musiciens de Balthazar se disent très influencés par la chanson française et plus particulièrement celle des années 60. Ils citent notamment Gainsbourg, Johnny Halliday ou encore Françoise Hardy.


- En 2016 et 2017, Maarten et Jinte sortent respectivement deux albums avec deux nouveaux groupes différents: Warhaus et J.Bernardt. Dans ces escapades en solo, les deux musiciens s’éloignent du style de Balthazar pour montrer au monde l’étendue de leur talent. Tandis que J. Bernardt s’acoquine avec le monde de la musique électronique, Warhaus offre à Maarten le personnage d’un dandy crooner. Fort de deux albums, Warhaus a su enchaîner de belles et longues tournées en Europe, le public y voyant une réincarnation de Leonard Cohen et de Gainsbourg. C’est aussi le tout premier disque envoyé par HISS & POP, en décembre 2017.


Pour en savoir plus :

http://balthazarband.com/

« Par rapport à nos 2 premiers albums, on était beaucoup moins dans le calcul de ce que devrait être le son Balthazar, on y a été de manière beaucoup plus intuitive et ça a donné ces chansons un peu plus brutes.»

Rtbf.be, 26 mars 2015



  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
0